Citations française

Publié le par Eric Balay

LES MEILLEURES DU DICTIONNAIRE
DES CITATIONS FRANÇAISES

(Ed. Larousse)

-La justice coûte cher.
- C'est pour ça qu' on l'économise."
Marcel Achard, L'Idiote

"L'Amour, c'est être toujours inquiet de l'autre"
Marcel Achard, Jean de la Lune. III, Marceline

"J'aime mieux une pensée fausse qu'une routine vraie."
Alain, Propos d'un normand

"Le bonheur est une chose terrible à supporter"
Alain-Fournier, Correspondance avec Jacques Rivière

"En voilà des sales types, les gens !"
Alphonse Allais, A se tordre

"Les gens simples vont tout droit leur chemin, à moins qu'il n'y ait une barricade qui les contraigne à faire un détour
Alphonse Allais, Ibid.

"Mourir, ce n'est rien. Commence donc par vivre. C'est moins drôle et c'est plus long."
Jean Anouilh, Roméo et Jeannette. Acte III, Lucien

"La parole n'a pas été donnée à l'homme : il l'a prise"
Louis Aragon, Libertinage

"La vie est un voyageur qui laisse traîner son manteau derrière lui, pour effacer ses traces"
Louis Aragon, les Voyageurs de l'Impériale

"L'homme est un être raisonnable, mais les hommes le sont-ils ?"
Raymond Aron, Dimension de la conscience historique

"La vie est de brûler des questions"
Antonin Artaud, L'ombilic des limbes

"La vie est faite d'illusions. Parmi ces illusions, certaines réussissent. Ce sont elles qui constituent la réalité"
Jacques Audiberti, L'Effet Glapion

"Si les cœurs étaient clairs, le monde serait clair"
Jacques Audiberti, Le mal court

"La vie, ça finit toujours mal"
Marcel Aymé, Les Oiseaux de Lune

"Quand Paris se sent morveux, c'est la France entière qui se mouche"
Marcel Aymé, Silhouette du scandale

"-Les riches d'aujourd'hui, c'est comme les fromages trop faits, ça ne sait plus garder les distances"
Marcel Aymé, Travelingue

"Les vieux se répètent et les jeunes n'ont rien à dire. L'ennui est réciproque"
Jacques Bainville, Lectures

"Et ceux qui ne font rien ne se trompent jamais"
Théodore de Banville, Odes funambulesques

"L'amour est la seule passion qui ne souffre ni passé ni avenir"
Honoré de Balzac, Les Chouans

"Les sentiments nobles poussés à l'absolu produisent des résultats semblables à ceux des plus grands vices"
Honoré de Balzac, La Cousine Bette

"Parler d'amour, c'est faire l'amour"
Honoré de Balzac, Physiologie du mariage
"-Rien ne grise comme le vin du malheur"
Honoré de Balzac, Splendeurs et Misères des courtisanes

"C'est surtout ce qu'on ne comprend pas qu'on explique"
Jules Barbey d'Aurevilly, L'Ensorcelée

"Le réel et le surnaturel, c'est la même chose"
Henri Barbusse, L'Enfer

"Ce n'est pas la raison qui nous fournit une direction morale, c'est la sensibilité"
Maurice Barrés, La Grande Pitié des églises de France

"Les affaires sont les affaires"
Théodore Barrière et Ernest Capendu, Les Faux Bonshommes

"Nous n'avons d'autre possibilité que l'impossible"
George Bataille, L'Alleluiah

"La vérité je crois n'a qu'un visage : celui d'un démenti violent"
George Bataille, La mort

"Le beau est toujours bizarre"
Charles Baudelaire, Curiosités esthétiques

"J'ai plus de souvenirs que si j'avais mille ans"
Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal. Spleen

"Sois charmante et tais-toi !"
Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal. Sonnet d'automne


"Sois sage, ô ma douleur, et tiens-toi plus tranquille"
Charles Baudelaire, Les Fleurs du Ma], Recueillement

"Aimer les femmes intelligentes est un plaisir de pédéraste"
Charles Baudelaire, Fusées

"II est doux d'être aimé pour soi-même"
Pierre Augustin Caron Beaumarchais, le Barbier de Séville. I,

"Je me presse de rire de tout, de peur d'être obligé d'en pleurer"
Pierre Augustin Caron de Beaumarchais, le Barbier de Séville. Act 1 Sc2

"Que les gens d'esprit sont bêtes !"
Pierre Augustin Caron de Beaumarchais, Le Mariage de Figaro. Act 1 Sc1

"Tout finit par des chansons"
Pierre Augustin Caron de Beaumarchais, Le Mariage de Figaro, v.19

"II y a des moments où Ion croit que l'impossible est la base même de l'espérance"
Maurice Bedel, Le Laurier d'Apollon

"II faut agir en homme de pensée et penser en homme d'action"
Henri Bergson, Ecrits et paroles

"La pensée est révolutionnaire, ou elle n'est pas"
Emmanuel Berl, Mort de la pensée bourgeoise

"La colère des imbéciles remplit le monde"
Georges Bernanos, Les grands cimetières sous la lune

"Le monde va être jugé par les enfants"
Georges Bernanos, Les grands cimetières sous la lune

"L'enfer (...) c'est de ne plus aimer"
Georges Bernanos, Le journal d'un curé de campagne

"On ne subit pas l'avenir, on le fait"
Georges Bernanos, La liberté pour quoi faire ?'

"-La force et la faiblesse des dictateurs est d'avoir fait un pacte avec le desespoir des peuples"
Georges Bernanos, Ibid

"II ne suffit pas de dire : je me suis trompé; il faut dire comment on s'est trompé"
Claude Bernard, Introduction à la médecine expérimentale

"-Les hommes sont toujours sincères. Ils changent de sincérité, voilà tout"
Tristan Bernard, Ce que l'on dit aux femmes

"L'humanité qui devrait avoir six mille ans d'expérience retombe en enfance à chaque génération"
Tristan Bernard

"Chaque âge a ses plaisirs, son esprit et ses mœurs."
Nicolas Boileau, L'Art poétique

"Soyez simple avec art."
Nicolas Boileau, Ibid.

"Les vrais amis sont les solitaires ensemble"
Abel Bonnard, L'Amitié

"Transmettre la vie, c'est admettre l'immortalité"
Henry Bordeaux, Les Roquevillard

"Nos vrais ennemis sont en nous-mêmes"
Jacques Bégnigne Bossuet

"La vraie noblesse s'acquiert en vivant, et non en naissant"
Guillaume Bouchet, Les Sérés

"Rassemblons des faits pour nous donner des idées."
Georges-Louis de Buffon, Ibid.


"Je prends le bon partout où je le trouve."
Georges-Louis de Buffon

"Notre existence quotidienne est un mauvais feuilleton par lequel nous nous laissons envoûter"
Michel Butor, Répertoire

"Faire souffrir est la seule façon de se tromper"
Albert Camus, Caligula

"-Je ne connais qu'un seul devoir, c'est celui d'aimer"
Albert Camus, Carnets

"La tragédie n'est pas une solution"
Albert Camus, Ibid.

"La grandeur de l'homme est dans sa décision d'être plus fort que sa condition"
Albert Camus, Chroniques

"-N'attendez pas le Jugement dernier. Il a lieu tous les jours"
Albert Camus, Ibid.

"Il n'y a pas d'amour de vivre sans désespoir de vivre"
Albert Camus, Ibid.

"Le plus haut des tourments humains est d'être jugé sans loi"
Albert Camus, Ibid.


"Je me révolte, donc je suis"
Albert Camus

"C'est des hommes et d'eux seulement qu'il faut avoir peur, toujours"
Louis-Ferdinand Céline, Voyage au bout de la nuit

"-S'ils se mettent à penser à vous, c'est à votre torture qu'ils songent aussitôt, les autres, rien qu'à ça"
Louis-Ferdinand Céline, Ibid

"(...) la vie absurde qui remue ses oreilles d'âne"
Blaise Cendrars, Ibid

"La sérénité ne peut être atteinte que par un esprit désespéré"
Blaise Cendras, Une nuit dans la foret

"En vivant et en voyant les hommes, il faut que le cœur se brise ou se bronze"
Chamfort (Sébastien Roch Nicolas, dit), Caractère et Anecdotes

"Ce que j'ai appris, je ne le sais plus. Le peu que je sais encore, je l'ai deviné"
Chamfort, Ibid.

"On mélange l'espoir et le désespoir jusqu'à ne plus distinguer l'un de l'autre"
André Chamson, "On ne voit pas avec le coeur"


"-On ne fait pas un lit aux larmes comme à un visiteur de passage"
René Char, Feuilles d'hypnose

"II faut être l'homme de la pluie et l'enfant du beau temps"
René Char, Le Marteau sans maître

"Entends, mais n'écoute pas"
René Char, La Parole en archipel


"-On naît avec les hommes, on meurt inconsolé parmi les Dieux"
René Char, Ibid

"l'Amour, c'est beaucoup plus que l'amour"
Jacques Chardonne, L'Amour, c'est beaucoup plus que l'amour

"Plus le visage est sérieux, le sourire est beau"
François René de Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe

"La famille est une Cour de justice qui ne chôme ni nuit ni jour"
Malcolm de Chazal, Ibid

"Espérer, c'est démentir l'avenir"
Emile-Michel Cioran, "Syllogisme de l'amertume"

"La tristesse : un appétit qu'aucun malheur ne
rassasie"
Emile-Michel Cioran, Ibid.

"Est-ce que le but de la vie est de vivre ?
Paul Claudel, L'Annonce faite à Marie

"II y a une architecture qui marche"
Paul Claudel, Ibid

"Le sceptique est un homme qui ne se doute de rien"
Paul Claudel, Ibid

"Les miroirs feraient bien de réfléchir un peu avant de renvoyer les images"
Jean Cocteau, Essai de critique indirecte

"-Trouver d'abord. Chercher après"
Jean Cocteau, Ibid

"Je suis un mensonge qui dit toujours la vérité"
Jean Cocteau, Opéra

"À l'impossible, je suis tenu"
Jean Cocteau, Orphée

"Le génie est un cheval emballé qui gagne la course"
Jean Cocteau, Ibid

"Ne hair que la haine"
Jean Cocteau, Ibid

"-L'extrême limite de la sagesse, voilà ce que le public baptise folie"
Jean Cocteau, Le Rappel à l'ordre

"La vérité est trop nue, elle n'excite pas les hommes"
Jean Cocteau, Ibid

"'Suis le chemin et ne t'y couche que pour mourir"
Colette, Les Vrilles de la vigne

"Les morts gouvernent les vivants"'
Auguste Comte, Catéchisme posiviste

"II n'y a qu'une maxime absolue, c'est qu'il n'y a rien d'absolu"
Auguste Comte, Cours de philosophie posiviste

"Nul ne possède d'autre droit que celui de toujours faire son devoir"
Auguste Comte, Système de politique positive

"La reconnaissance a la mémoire courte"***
Benjamin Constant, De la doctrine qui peut réunir tes partis en France

"À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire"
Pierre Corneille, le Cid

"Si tous ceux qui croient avoir raison n'avaient pas tort, la vérité ne serait pas loin"
Pierre Dac, L'Os à moelle


"Rien ne sert de penser, faut réfléchir avant"
Pierre Dac, Ibid

"L'avenir, c'est du passé en préparation"
Pierre Dac, Ibid

"La haine, c'est la colère des faibles !"
Alphonse Daudet, Lettres de mon moulin

"La critique est aisée et l'art est difficile"
Destouches (Philippe Néricault dit), Le Glorieux

"II n'y a que le méchant qui soit seul"
Denis Diderot, Le Fils naturel

"II arrive que l'erreur se trompe"
Georges Duhamel, Défense des lettres

"Quand l'esclave trouve une occasion de devenir tyran, il ne la rate pas"
Henri Duvernois, Cruautés

"Un rêve sans étoiles est un rêve oublié"
Paul Éluard, Ibid

"Marcher en soi-même est comme un châtiment : l'on ne va pas loin"
Paul Éluard, Picasso ou le bon maître

"II n'y a donc qu'une vie c'est donc qu'elle est parfaite"
Paul Éluard, Une leçon de morale

"On n'est jamais si bien servi que par soi-même"
Chartes Guillaume Étienne, Brueys et Palaprat

"La bêtise consiste à vouloir conclure"
Gustave Flaubert,"Carnets"


"Plus une idée est belle, plus la phrase est sonore"
Gustave Flaubert, Ibid

"Chacun de nous a une chambre royale, je l'ai murée, mais elle n'est pas détruite"
Gustave Flaubert, Ibid


"Pour vivre heureux, vivons caché"
Jean-Pierre Claris de Florian, Fables, le Grillon

"Un grand obstacle au bonheur, c'est de s'attendre à un grand bonheur"
Bernard Le Bovier de Fontenelle, Dialogue des morts

"Nous ne sommes parfaits sur rien, non pas même sur le mal"
Bernard Le Bovier de Fontenelle, Ibid

"Les idées de la veille font les mœurs du lendemain"
Anatole France, Discours, au banquet des étudiants

"Doutons, même du doute"
Anatole France; Ibid

"II est beau qu'un soldat désobéisse à des ordres criminels"
Anatole France, L'Humanité. 30 novembre 1922

"Le mal n'est pas de vivre mais de savoir qu'on vit"
Anatole France, Le puits de Sainte-Claire

"Le hasard, voyez-vous, ne sert que les hommes forts et c'est ce qui indigne les sots"
Emile Gaboriau, L'Affaire Lerouge

"Parmi les arts, celui de la parole est le plus décevant de tous"
Maurice Garçon, Tableau de l'éloquence judiciaire

"En général dès qu'une chose devient utile, elle cesse d'être belle"
Théophile Gautier, Poésies complètes

"Pour moi, être aimé n'est rien, c'est être préféré que je désire"
André Gide, Correspondance Gide-Valéry


"C'est le propre de l'amour (...) d'être forcé de croître, sous peine de diminuer"
André Gide, Les Faux-Monnayeurs

"Avoir raison"... Qui donc y tient encore : quelques sots"
André Gide, Journal

"Les choses les plus belles sont celles que souffle la folie et qu'écrit la raison"
André Gide, Ibid

"Le monde ne sera sauvé, s'il peut l'être, que par des insoumis"
André Gide, Ibid

"Le moi est haïssable", dites-vous. Pas le mien"
André Gide, Ibid

"Les extrêmes me touchent"
André Gide, Morceaux choisis

"Nos actes les plus sincères sont aussi les plus calculés"
André Gide, Si le grain se meurt , Lucrèce

"Les masques à la longue collent à la peau. L'hypocrisie finit par être de bonne foi"
Edmond de Goncourt, Idées et sensations

"La méchanceté ne consiste pas à faire le mal mais à mal faire"
Jean Grenier, L'Existence malheureuse

"Le peu que je sais, c'est à mon ignorance que je le dois"
Sacha Guitry, Toutes Réflexions faites

"II ne me parait pas assez intelligent pour être fou"
Sacha Guitry, Ibid

"Les plus beaux vers sont ceux qu'on n'écrira jamais'"
Edmond Haraucourt, Rondel de l'adieu

"Les hommes sont les roturiers du mensonge, les femmes en sont l'aristocratie"***
Abel Hermant, Éloge du mensonge

"II est plus facile de proclamer l'égalité que de la réaliser"
Edouard Herriot, Agir

"Aimer c'est la moitié de croire"
Victor Hugo, Puisque nous avons le doute en nous

"La prière est la sœur tremblante de l'amour"
Victor Hugo, La Légende des siècles. PAmour

"Quand on est jeune, on a des matins triomphants"
Victor Hugo, Ibid

"Ami, cache ta vie et répands ton esprit"
Victor Hugo, Les Rayons et les Ombres

"Les résistants hésitent. Les hésistants résistent"
Eugène Ionesco, La Cantatrice chauve

"Dès que l'homme est trop heureux, il reste seul; et il reste seul, également dès qu'il est trop malheureux"
Panait Istrati, Oncle Anghel

"C'est au moment où l'on triche pour le beau que l'on est artiste"
Max Jacob, Art poétique

"Je fais ce qui me fait plaisir, et ça m'ennuie de penser pourquoi"
Francis Jammes, Le Deuil des primevères

"La mort n'est que pour les médiocres"
Alfred Jarry Gestes et opinions du Dr Faustroll

"Enseigner, c'est apprendre deux fois"
Joseph Joubert, "Carnets"

"N'est pas heureux qui ne veut l'être"
Joseph Joubert, Ibid

"Le bonheur, c'est tout de suite ou jamais"
Marcel Jouhandeau, Éléments pour une éthique

"Un bon livre est toujours un attentat"
Marcel Jouhandeau, Essai sur soi-même

"Plus ça change, plus c'est la même chose"
Alphonse Karr, Les Guêpes

"Laissons le remords ensevelir le remords"
Pierre Klossowski, La Révocation de l'édit de Nantes

"Le dévouement est la plus belle coiffure d'une femme"
Eugène Labiche, Un Chapeau de paille d'Italie

"Le lavement des mains ne rend pas l'âme nette"
Jean de La Ceppède, Théorèmes spirituels

"Partout où il y a de l'esclavage, il ne peut y avoir éducation"
Pierre Choderlos de Laclos, De l'éducation des femmes

"Mon Dieu, que ces gens d'esprit sont bêtes !"
Pierre Choderlos de Laclos, Ibid

"II se faut entraider, c'est la loi de la nature"
Jean de La Fontaine, Fables. l'Âne et le Chien

"II connaît l'univers et ne se connaît pas"'
Jean de La Fontaine, Ibid, Démocrite et les Abdéritains

"Sur les Ailes du Temps, la tristesse s'envole"
Jean de La Fontaine, Ibid, la Jeune Veuve

"En France, le premier jour est pour l'engouement, le second pour la critique et le troisième pour l'indifférence"
Jean-François de La Harpe, Mélanges

"II ne faut pas s'offenser que les autres nous cachent la vérité, puisque nous nous la cachons si souvent à nous-mêmes"
La Rochefoucauld, Maximes

"L'éléphant se laisse caresser. Le pou, non"
Comte de Lautréamont (Isidore Ducasse dit), Les Chants de Maldoror

"L'homme se vante sans cesse, pour des minuties"
Comte de Lautréamont, Ibid

"Riez, mais pleurez en même temps"
Comte de Lautréamont, Ibid

"Toute l'eau de la mer ne suffirait pas à laver une tâche de sang intellectuelle"
Comte de Lautréamont, Ibid

"L'espoir est un hommage rendu au doute"
Comte de Lautréamont, Ibid

"La solitude conserve neuf"
Paul Léautaud, Journal littéraire

"La terre chantera comme une toupie, dont nous tirerons la ficelle d'or"
Georges Limbour, La Boîte aux coquillages

"Le désespoir n'habite jamais le cœur des mélancoliques"
Pierre Mac Orlan (Pierre Dumarchais), Bal du pont du Nord

"On n'a que le bonheur qu'on peut comprendre"
Maurice Maeterlinck, La Sagesse et la destinée

"L'art est un cheminement studieux vers une école buissonière"
Robert Mallet, Apostilles

"Cette auberge sans routes qui s'appelle la vie"
André Malraux, Antimémoires

"La mort n'est une chose si sérieuse; la douleur oui"
André Malraux, L'Espoir

"Exister, c'est coexister"
Gabriel Marcel, Présence et immortalité

"II faut avoir bien du jugement pour sentir que nous n'en avons point"
Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux, L'Ile de la raison. Prologue

"On aime tant Dieu, quand on a besoin de lui !"
Marivaux, Lettres sur les habitants de Paris

"La vie, c'est la victoire qui dure"
Roger Martin du Gard, Jean Barois

"Souviens-toi de te méfier"
Prosper Mérimée

"Malheur à ceux qui se contentent de peu"
Henri Michaux, Ecuador

"Ne désespérez jamais. Faites infuser davantage"
Henri Michaux, Tranches de savoir

"Les affaires sont les affaires"
Octave Mirbeau, titre d'une comédie en trois actes créée en 1903

"De la vie à la vie, quel chemin !"
Oscar Venceslas de Lubicz Milosz, Poèmes, la Confession de Lemuel

"On ne meurt qu'une fois, et c'est pour longtemps !"
Molière, Le Dépit amoureux. Mascarille

"Un sot savant est plus sot qu'un sot ignorant"
Molière, Les Femmes savantes. Clitandre

"Que diable allait-il faire dans cette galère ?"
Molière, Les Fourberies de Scapin. Gérante

"Les gens de qualité savent tout sans avoir tout appris"
Molière, Les Précieuses ridicules. Mascarille

"La plus subtile folie se fait de la plus subtile sagesse"
Michel Eyquem; Seigneur de Montaigne, "Essais", I, 39


"La vraie liberté, c'est de pouvoir toute chose sur soi"
Michel Eyquem; Seigneur de Montaigne, III, 13

"Si j'avais à revivre, je revivrais comme j'ai vécu; ni je ne plains le passé, ni je ne crains l'avenir"
Mlichel Eyquem, Seigneur de Montaigne, Ibid, III, 2

"On n'est jamais aussi vainqueur ni aussi vaincu qu'on se l'imagine"
Charles Forces de Tryon, Comte de Montalembert, Mélanges d'art et de littérature

"Ce n'est point le corps des lois que je cherche, mais leur âme"
Charles de Secondât, baron de La Brède et de Montesquieu, De l'esprit des lois


"II faut pleurer les hommes à leur naissance, et non pas à leur mort"
Charles de Secondât, baron de La Brède et de Montesquieu, Lettres persanes

"L'argent est très estimable, quand on le méprise"
Charles de Secondât, baron de La Brède et de Montesquieu, Mes Pensées

"Je suis distrait, je n'ai de mémoire que dans le cœur"
Charles de Secondât, baron de La Brède et de Montesquieu, Ibid

"Le bonheur ne m'ennuie jamais"
Henry Millon de Montherlant, Carnets

"À défaut de pardon, laisse venir l'oubli"
Alfred de Musset, Poésies, la Nuit d'octobre

"Rien ne nous rend si grands qu'une grande douleur"
Alfred de Musset, Ibid, la Nuit de mai

"Quand on la regarde bien en face, il paraît que la vie se trouble et file sans demander son reste"
Roger Nimier, Le Hussard bleu

"J'avais vingt ans. Je ne laisserai à personne dire que c'est le plus bel âge de la vie"
Paul Nizan, Aden-Arabie

"II faut se méfier des ingénieurs, ça commence par la machine à coudre, ça finit par la bombe atomique"
Marcel Pagnol, Critique des critiques

"Le nez de Cléopâtre : s'il eût été plus court, toute la face de la terre aurait changé"
Blaise Pascal, Pensées


"On désespère des autres pour ne pas trop espérer de soi"
Henri Petit, Le Bonheur

"II faut être poli avec la terre et avec le soleil"
Jacques Prévert, Histoires

"II ne faut pas laisser les intellectuels jouer avec des allumettes"
Jacques Prévert, II ne faut pas...

"Le peuple voudrait en finir; or il n'y a pas de fin"
Pierre Joseph Proudhon, orrespondance, décembre 1851

"Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination"
Marcel Proust, Du côté de chez Swann

"II vaut mieux rêver sa vie que la vivre, encore que la vivre ce soit encore la rêver"
Marcel Proust, Les Plaisirs et les Jours

"Tu causes, tu causes, c'est tout ce que tu sais faire"
Raymond Queneau, Zazie dans le métro

"La bourgeoisie sans le peuple, c'est la tête sans le bras, le peuple sans la bourgeoisie, c'est la force sans la lumière"
Edgar Quinet, Avertissement au pays

"Le bonheur des méchants comme un torrent s'écoule"
Jean Racine, Athalie. Joas

"J'embrasse mon rival, mais c'est pour l'étouffer"
Jean Racine, Ibid, Néron

"L'insouciance ne s'improvise pas"
Raymond Radiguet, Le Bal du comte d'Orgel


Tout âge porte ses fruits. Il faut savoir les cueillir"
Raymond Radiguet, Ibid

"La liberté n'est que la femelle de l'honneur"
Paul Raynal, Au soleil de l'univers

"Le but du monde est de produire la raison"
Ernest Renan, Dialogues et fragments philosophiques

"Tolérez mon intolérance"
Jules Renard, "Journal", 19 août 1903'

"Tout le monde ne peut pas être orphelin"
Jules Renard, Poil de carotte

"À quelque chose, bonheur aussi est bon"
Pierre Reverdy, "En vrac"

"On est orgueilleux par nature, modeste par nécessité"
Pierre Reverdy, Ibid

"II faut écouter beaucoup et parler peu pour bien agir au gouvernement d'un État"
Armand Jean du Plessis, Cardinal de Richelieu

"Je trouve la guerre haïssable mais bien plus ceux qui la chantent sans la faire"
Romain Rolland, Au-dessus de la mêlée

"L'individu ne peut pas avoir raison indéfiniment contre l'humanité"
Jules Romain, Les Hommes de bonne volonté

"La victoire a beau grandir, elle ne réussit pas à rattraper les morts"
Jules Romain, Ibid, Vorge contre Quinette

"Les gens bien portants sont des malades qui s'ignorent"
Jules Romain, Knock ou le Triomphe de la médecine


"Une erreur n'est souvent qu'une vérité coupée en herbe"
Jules Romain, Lucienne

"La mauvaise foi est l'âme de la discussion"
Nestor Roqueplan, Nouvelles à la main

"C'est la nuit qu'il est beau de croire à la lumière"
Edmond Rostand, Chantecler. Chantecler

"Réfléchir, c'est déranger ses pensées"
Jean Rostand, Julien ou une conscience

"L'homme n'est point fait pour méditer mais pour agir"
Jean-Jacques Rousseau, Correspondance, à un jeune homme

"Le faux est susceptible d'une infinité de combinaisons : mais la vérité n'a qu'une manière d'être"
Jean-Jacques Rousseau, Discours sur les sciences et les arts

"On ne trahit bien que ceux qu'on aime"
Maurice Sachs, Derrière cinq barreaux

"C'est dans le silence des lois que naissent les grandes actions"
Marquis Donatien Alphonse François de Sade, Aline et Valcour

"Tout est bon quand il est excessif"
Marquis Donatien Alphonse François de Sade, Ibid

"Quand les riches se font la guerre, ce sont les pauvres qui meurent"
Jean-Paul Sartre, "Le diable et le bon dieu"

"La honte ça passe quand la vie est longue"
Jean-Paul Sartre, Morts sans sépulture

"Chaque homme doit inventer son chemin"
Jean-Paul Sartre, Les Mouches

"L'argent n'a pas d'idées"
Jean-Paul Sartre, Nekrassov

"La vie, c'est une panique dans un théâtre en feu"
Jean-Paul Sartre, Ibid

"Chacun a les émotions qu'il mérite"
André Suarès, Goethe, le grand Européen

"Ne tournez pas la tête : un miracle est derrière"
Jules Supervielle, Gravitations

"On s'étudie trois semaines, on s'aime trois mois, on se dispute trois ans, on se tolère trente ans et les enfants recommencent"
Hippolyte Taine, Vie et opinions de Thomas Graindorge

"L'histoire est une galerie de tableaux où il y a peu d'originaux et beaucoup de copies"
Alexis de Tocqueville, L'Ancien Régime et la Révolution

"Apprends à te connaître : tu t'aimeras moins, et à connaître les autres : tu ne les aimeras plus"
Paul-Jean Toulet, Monsieur du Paur

"Le pardon n'est parfois qu'une figure de la vengeance"
Paul Jean Toulet, Les Trois Impostures

"La bêtise n'est pas mon fort"
Paul Valéry, Monsieur Teste

"Si l'État est fort, il nous écrase. S'il est faible, nous périssons"
Paul Valéry, Regards sur le monde actuel

"Les hommes se distinguent par ce qu'ils montrent et se ressemblent par ce qu'ils cachent"
Paul Valéry, Suite

"C'est les jeunes qui se souviennent. Les vieux, ils oublient tout"
Boris Vian, Les Bâtisseurs d'empire

"Ce qui m'intéresse, ce n'est pas le bonheur de tous les hommes, c'est celui de chacun"
Boris Vian, L'Écume des jours

"Les prophètes ont toujours tort d'avoir raison"
Boris Vian, L'Herbe rouge

"Un général sans soldats est-il dangereux ?"
Boris Vian, Texte et chansons

"Le christianisme est un caméléon éternel, il se transforme sans cesse"
Alfred de Vigny, Journal d'un poète

"Cela est bien dit, répondit Candide, mais il faut cultiver notre jardin"
Voltaire (François Marie Arouet), Candide

"Tout mal arrive avec des ailes et s'en retourne en boitant"
Voltaire, Lettre à Mme de Lutzelbourg, 14 octobre 1754

"Aime la vérité, pardonne à l'erreur"
Voltaire, Discours en vers de l'homme. De la liberté

"Tous les genres sont bons, hors le genre ennuyeux"
Voltaire, L'Enfance prodigue. Préface

"Si Dieu nous a faits à son image, nous ne lui avons bien rendu"
Voltaire, Le Sottisier

"Les femmes sont comme les girouettes, elles se fixent quand elles se rouillent"
Voltaire, Ibid

"Les collectivités ne pensent pas"
Simone Weil, Oppression et liberté

"La pureté est le pouvoir de contempler la souillure"
Simone Weil, La Pesanteur et la Grâce

"Le mensonge est l'arme des forts"
Michel Zévaco, Les Pardaillan

"Émanciper la femme, c'est excellent; mais il faudrait avant tout lui enseigner l'usage de la liberté"
Emile Zola, Chroniques, la Tribune

"Le romancier est fait d'un observateur et d'un expérimentateur"
Emile Zola, Le Roman expérimental

Publié dans litterature.rebelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article